Warenkorb:
leer

Rezension

Latomus 71.4, 2012

C’est le sous-titre plus que le titre qui définit l’intention de ce livre bref. Jan-Wilhelm Beck part du récit de la mort de Sénèque par Tacite: Sénèque aurait déclaré vouloir laisser à la postérité l’imago uitae suae. Mais pour Tacite et pour les contemporains de Sénèque, nous dit Jan-Wilhelm Beck, cette uita serait, bien plus que celle du philosophe, la vie vécue du politique et de l’homme d’action: dans l’Antiquité, on aurait donc tenu la vie de Sénèque pour exemplaire. Il s’ensuit que (p. 28-29; c’est nous qui traduisons) »les influences biographiques et l’arrière-plan historique sont une base indispensable pour la compréhension des œuvres de Sénèque et ne doivent en aucun cas être minimises ... Par conséquent, pour juger de son œuvre, il ne faut en aucun cas être comme négligeable sa vie concrète«. L’approche de Jan-Wilhelm Beck est assurément stimulante. Elle a le mérite de nous rappeler que le prestige du philosophe éclipse à nos yeux ses autres activités et nous dissimule une réalité importante: la méditation et l’écriture philosophiques n’occupèrent qu’une part minoritaire du temps de Sénèque, le reste étant accaparé par les accidents de sa vie (les maladies de la jeunesse, l’exil) et par les activités concrètes de l’orateur, du précepteur, du ministre qu’il fut. Le livre distingue quatre phases chronologiques, au cours desquelles se développe la personnalité politique et littéraire de Sénèque; et la composition des oeuvres philosophiques comme celle des tragédies, et plus encore leur intention et leur sens, sont mis en relation, voire expliqués par le contexte historico-biographique. On ne citera ici qu’un exemple: pour bien interpréter le De uita beata, où est posé le problème de la richesse (un philosophe prêchant le mépris des biens matériels a-t-il le droit d’être riche?), Jan-Wilhelm Beck nous fait prendre conscience, en s’appuyant sur les données fournies par Tacite et Suétone, que Sénèque, homo nouus et ministre puissant, avait à tenir un rang, mais aussi qu’il n’était pas en situation de refuser les cadeaux de Néron. Deux choses cependant nous ont gênée dans ce petit livre. Tout d’abord, il tend à prendre au premier degré les assertions de Tacite et de Suétone, dont on sait pourtant la partialité. Ainsi Néron n’est considéré que comme un tyran sanguinaire, alors que les travaux historiques récents ont montré qu’il fallait nuancer le portrait livré par les historiens anciens. Mais surtout, c’est la notion même de connaissance biographique de Sénèque qui fait difficulté. Les témoignages antiques nous permettent de connaître, et encore de façon sommaire, les traits extérieurs de sa vie et de sa carrière. En revanche, les pensées de Sénèque, ses intentions, sa psychologie nous échappent et ne peuvent être, au mieux, que l’objet d’hypothèses et de reconstructions subjectives, la biographie courant alors le risque du romanesque. Ainsi Jan-Wilhelm Beck affirme (p. 38) qu’en écrivant du fond de son exil corse la Consolation à Helvia, sa mère, alors qu’il aurait pu se contenter de la consoler en privé, Sénèque ne vise qu’à mettre en scène une image publique de lui-même, »das Bild eines Mannes, der in Ruhe mit dem eigenen Schicksal leben kann, wie ein stoischer Weiser eben«. C’est prêter à Sénèque une intention et une duplicité dont nous ne savons rien. C’est aussi méconnaître le fait que la consolation, pour les Anciens, vaut à la fois comme exercice spirituel personnel (Cicéron ne s’adressa-t-il pas une auto-consolation à la mort de Tullia?) et comme thérapeutique qui, au-delà de la personne de son destinataire, vise à être utile à toute personne affrontant le même malheur. Bref, il n’est pas certain que la biographie puisse fournir des éléments suffisamment sûrs pour éclairer l’œuvre philosophique. Pour autant, ce petit livre est riche, bien informé, et stimulant; car même si, de par son principe, il se meut souvent dans l’hypothèse, il a le mérite de rappeler que dans l’Antiquité plus encore peut-être qu’à toute autre époque, le philosophe est un individu inséré dans son temps.
Mireille Armisen-Marchetti

Rezensierter Titel:

Umschlagbild: Aliter loqueris, aliter uiuis

als Buch kaufen

DE: 20,90 €
AT: 21,49 €

Aliter loqueris, aliter uiuis

Senecas philosophischer Anspruch und seine biographische Realität
Beck, Jan-Wilhelm

Als eBook erhältlich bei:

  • Logo Ciando
  • Logo ebook.de
  • e-Book-Logo